Une déferlante de haine, généreuse et gratuite...

Bonjour à tous ! Pour ce 2 décembre, je vous propose un article ou plutôt une réflexion sur le cyber-harcèlement. Dernièrement, c’est comme s’il avait été à la mode, on le voit revenir un peu trop souvent…

 

Le cas Marion Séclin

Vous connaissez sûrement cette actrice : vous pouvez la voir sur madmoiZelle, le Studio Bagel (ou bien sur plusieurs autres chaînes YouTube), comme sur France 2, dans l’émission AcTualiTy. C’est après avoir posté des vidéos pour dénoncer le harcèlement de rue (ici par exemple), qu’elle s’est faite elle-même harcelée. Une chaîne YouTube ainsi qu’un site connu ont grandement participé à la propagation de la haine.

 

L’appel à la haine

(un exemple de commentaires du site connu)

 

(un exemple de commentaire sur YouTube)

 

Des commentaires “négatifs”, Marion en a reçu un paquet. 40 000 commentaires haineux, c’est ce qu’elle aurait obtenu en un an. Menaces de viol, de meurtre, sont les sujets qui reviennent le plus dedans. Ce genre de message incite ouvertement à la haine et puisque la haine appelle la haine, cela finit par former un cercle vicieux.

 

Pourquoi une réaction aussi virulente du côté des internautes ?

1 – être féministe est vu par certains comme quelque chose de négatif proche de l’insulte, comme si “féministe” voulait dire “contre les hommes”, alors que l’égalité est le mot d’ordre.

2 – “Ne me dictes pas ma conduite”. Voilà une idée qui circule dans les commentaires qui stipulent à Marion de fermer sa bouche gentiment mais sûrement. Les gens n’aiment pas s’identifier à des comportements catégorisés comme déplorables.

 

TedxWomen

Pour voir la vidéo.

 

Marion a été invitée à faire un Ted Talks pour parler de ce sujet. Contrairement à ce qui est laissé penser dans les commentaires négatifs à l’encontre de Marion, elle n’est pas une donneuse de leçon. Elle rappelle que chacun possède son propre corps et que le respect envers autrui devrait être une notion acquise assez tôt dans l’éducation d’un citoyen. Elle incite à faire réagir les gens quant à la passivité et pousse à la bienveillance.

 

On est maître de notre impact.

Je ne vous demande pas de devenir des soldats du bien, je vous demande pas d’utiliser un hastag. Non. Je vous propose juste de donner l’exemple. De communiquer votre satisfaction en ligne, votre amour…

 

Des paroles que certains seront capables d’entendre et de comprendre, mais les commentaires haineux n’ont jamais cessés et sont même présents sous cette vidéo YouTube. Marion dérange, elle dérange au point de faire ressortir chez plusieurs (quand on compte, ça fait beaucoup de personnes…) leur pire côté.

 

Un cas loin d’être isolé

Malheureusement, Marion est loin d’être la seule victime du cyber-harcèlement. Féministe, ce sont ses valeurs qui ont été à l’origine de la haine pour Marion, et pour d’autres il s’agit simplement de la notoriété qui dérange (autrement dit, la popularité).

 

Sananas

Sanaa a été victime elle aussi pendant plus d’un an. Des comptes instgram dédiés à relater ces moindres faits et gestes, des informations personnelles et à inciter à la haine lui ont fait vivre l’enfer.

Sa vidéo.

Stormette

Après une vidéo avec un youtubeur plus influent qu’elle, elle a fait face à une véritable vague de haine.

Sa vidéo.

 

Tiffany Kats

Tiffany parle de son expérience avec le cyber-harcèlement qui a pris place aussi sur le fameux site qui a été à l’origine des messages de haine envers Marion Séclin.

Sa vidéo.

 

Lufy et Enzo

Dernièrement, c’est le cambriolage de la maison de Lufy et Enzo, qui fait la une. En ce qui concerne les cambrioleurs, il s’agit de professionnels ayant utilisés des outils spécialisés. Ce sont les message qu’on reçus les des youtubers qui font froid dans le dos. “Vous l’avez bien mérité”, “c’est bien fait pour vous” et autres messages du genre…

 

Prendre conscience du cyber-harcèlement, c’est le début. Agir contre le cyber-harcèlement, c’est la suite logique des choses. Je ne vais pas te dire de ne pas y participer, parce que je ne suis pas là pour donner des ordres mais montrer et faire réfléchir les gens.

 

Pensons plus positif et surtout de manière davantage bienveillante, et si tu as une réflexion négative, ne la partages pas si elle n’est pas constructive et bénéfique.

Et toi tu penses à quoi pour lutter contre le cyber-harcèlement ?

 

1 December 2017
3 December 2017