Un film, du popcorn, un plaid...

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, c’est avec une petite liste de films de Noël que je vous reviens. À regarder seul(e) ou en famille, ces films ont le pouvoir d’apporter chaque année de la joie et un peu l’esprit de Noël 🙂 Je vous ai fait la liste des films que j’aime regarder pendant cette période, c’est parti !

 

Le père Noël est une ordure

 

 

C’est définitivement le film que je préfère regarder, car il a une valeur sentimental. C’est le film que je regardais quand j’étais petite et aujourd’hui, je pense que je le trouve même peut-être encore plus drôle que lorsque j’étais petite. L’humour est au rendez-vous tout au long du film et c’est ça que j’apprécie.

L’histoire :

La permanence téléphonique parisienne SOS détresse-amitié est perturbée le soir de Noël par l’arrivée de personnages marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne. (résumé http://www.allocine.fr/)

De Jean-Marie Poiré, avec : AnémoneJosiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Michel Blanc, Christian Clavier, Thierry Lhermitte

 

Maman, je m’occupe des méchants

 

 

Un grand classique ! Contrairement à Maman, j’ai raté l’avion ! le personnage est quand même vachement badass pour un petit ! C’est le troisième volet de la saga Home Alone et il est souvent catégorisé comme le moins bon de la série, moi je le trouve distrayant…

On retrouve furtivement Scarlett Johansson toute jeune au début du film (coupe rideaux surmontée de ses barrettes).

 

 

L’histoire :

De dangereux trafiquants prennent livraison a Hong Kong d’un microprocesseur a usage militaire et le dissimulent dans un jouet électronique. À l’aéroport, Mrs Hess prend par erreur le sac contenant le jouet. Les malfrats retrouvent sa trace dans la banlieue de Chicago, mais faute de connaitre son nom, s’installent dans sa rue et visitent chaque maison. Mrs Hess a offert le jouet a son petit voisin, Alex, précoce et déluré, qui ne tarde pas a remarquer le manège des gangsters.

De Raja Gosnell, avec : Alex D. Linz, Olek Krupa, Rya Kihlstedt

 

The Mask

 

The Mask, c’est retrouvé Jim Carrey dans toute sa splendeur (#Splendide)! C’est aussi un des films que je préférais plus jeune. C’est drôle avec un univers proche des dessins animés (réflexion du personnage principal). J’ai toujours adoré le personnage d’Ipkiss, de Tina et du chien. Parce qu’ils sont tous entiers dedans et que l’on ne s’ennuie pas.

 

 

L’histoire :

Stanley Ipkiss, modeste employé de banque, passionné par l’univers de Tex Avery, trouve un masque ancien aux pouvoirs surnaturels. Il est néanmoins partagé entre devenir cette créature verte sûre d’elle ou rester le timide Stanley Ipkiss, incapable d’aborder la magnifique chanteuse de cabaret Tina Carlyle. (résumé http://www.allocine.fr/)

De Chuck Russell, avec  Jim Carrey, Cameron Diaz, Peter Greene

 

Le monde Némo

 

 

On finit sur une touche de douceur avec un dessin animé. Le monde de Némo, ce film est quand même vachement chouette pour les petits comme pour les grands. Ce que j’aime dans ce film, c’est les notions véhiculées : la famille, l’entraide, la confiance, etc. Mais c’est surtout l’univers fascinant de l’océan avec ces couleurs et sa faune aquatique. Parce que oui, Le monde de Némo, c’est joli à regarder et en plus on rigole !

L’histoire :

Dans les eaux tropicales de la Grande Barrière de corail, un poisson-clown du nom de Marin mène une existence paisible avec son fils unique, Nemo. Redoutant l’océan et ses risques imprévisibles, il fait de son mieux pour protéger son fils. Comme tous les petits poissons de son âge, celui-ci rêve pourtant d’explorer les mystérieux récifs.
Lorsque Némo disparaît, Marin devient malgré lui le héros d’une quête unique et palpitante. Le pauvre papa ignore que son rejeton à écailles a été emmené jusque dans l’aquarium d’un dentiste. Marin ne s’engagera pas seul dans l’aventure : la jolie Dory, un poisson-chirurgien bleu à la mémoire défaillante et au grand coeur, va se révéler d’une aide précieuse. Les deux poissons vont affronter d’innombrables dangers, mais l’optimisme de Dory va pousser Marin à surmonter toutes ses peurs. (résumé http://www.allocine.fr/)

De Andrew Stanton et Lee Unkrich, avec les voix françaises de :  Franck Dubosc (Marin), Med Hondo (Némo), Martine Meirhaeghe (Dory)

 

 

 

Je sais… j’ai des goûts assez éclectiques, mais j’adore ces films.

J’espère vous avoir donné envie de regarder ou de re-regarder ces films !

À demain,

 

4 December 2017
6 December 2017