L'école me manque, les personnes que je voyais encore plus...

En France, nous avons la chance d’avoir accès à l’école et surtout la chance de pouvoir s’y former longuement. De la maternelle aux études supérieures, on passe un temps fou à l’école et surtout dans des salles de classe. On grandit à l’intérieur de quatre murs avec en face un interlocuteur différents et des camarades de classe.

J’ai eu cette chance d’être parmi ceux qui n’ont pas subi leurs études, c’est-à-dire que cela n’a jamais été une corvée pour moi d’aller en cours. Bien sûr, j’aurais préféré rester au lit quelques fois, mais j’ai toujours aimé aller en cours. Les matières pour la plupart m’intéressaient (OK, je crois que je n’ai jamais rien compris à la chimie) et certains professeurs étaient vraiment inspirants. Je n’ai jamais dévié de parcours, dans le sens où mes choix ont toujours été plus ou moins dans une suite logique pour m’orienter. Du coup, j’ai l’impression de ne jamais avoir “subi” mes études comme peuvent le ressentir certains.

 

 

Aujourd’hui, j’ai fini mes études supérieures (master 2 d’édition) en septembre 2017 et je peux dire qu’il m’arrive d’avoir le school blues. Alors, je ne sais pas si ce terme existe, c’est celui qui me vient en tête… On parle des coups de blues, du baby-blues et pourquoi pas du school blues ? C’est quoi le school blues au juste ? C’est le fait d’être nostalgique d’une époque, de vouloir revivre des moments du passé. C’est dire adieu à une période associée à tout un ensemble de moments vécus (heureux comme malheureux, mais mouvementés). C’est arrêter de voir toute la journée des personnes que l’on aime. Je pense que lorsque l’école se passe bien, on ne se rend pas bien compte de la chance que l’on a de pouvoir rester autant de temps en présence des personnes que l’on aime.

 

 

Maintenant, c’est le monde du travail et c’est quelque chose d’excitant aussi ; c’est différent. Le school blues, je ne l’ai pas tous les jours. Mais, depuis que j’ai finis mes études, il m’arrive de souhaiter de toutes mes forces de retourner en cours, de regretter certains cours que je n’aimais pas tellement à l’époque et de me dire « en fin compte, c’était bien….».

 

Et vous, ça vous arrive d’avoir le school blues ?

6 December 2017
8 December 2017